Comment prouver une usurpation d’identité ? Réponse avec Claire Sambuc

Les astuces pour prouver une usurpation d’identité

Tous les citoyens doivent avoir sa propre identité, correspondant à ce bout de papier qui contient ses données personnelles. C’est à la fois un droit et une obligation, l’identité étant nécessaire dans sa vie en société, explique la juriste Claire.S. Comme son nom l’indique, c’est la preuve d’existence d’une personne et celle qui montre aussi son unicité au sein de la société en question. De ce fait, certaines personnes malveillantes peuvent passer pour une autre grâce à une fausse identité ou une identité volée, portant ainsi atteinte à la vie privée et professionnelle du vrai propriétaire. Si vous suspectez que l’on a usurpé votre identité, il faut tout de suite alerter les autorités compétentes en apportant des preuves concrètes. Voici comme démontrer la falsification.

Une déclaration de vol faite avant les actes

juriste claire sambuc

Si votre identité a fait l’objet d’un vol, il faut entreprendre tout de suite une déclaration de perte ayant comme objet le vol. Cette opération officielle vous permet d’enlever toute responsabilité dans ce qui pourrait se passer par la suite. Il suffit d’aller porter plainte au commissariat de police le plus proche ou au Procureur de la République.

Prouver que l’on ne se trouvait pas à l’endroit indiqué au moment des faits

Puisqu’il s’agit de données personnelles, entrant dans le cadre de la vie privée en droit français, personne d’autre ne doit avoir en sa possession que sa propre identité. Mais si des personnes malintentionnées arrivent à avoir sur votre identité ou réussissent à en tirer des informations délicates, ils peuvent s’en servir pour des vols, des arnaques, et des fraudes en vous faisant payer les frais. Dans ce cas, il est souvent indiqué dans votre convocation au poste de police, quand, et où s’est passée l’opération. Alors, à vous de chercher des preuves qui iront discréditer les accusations qui portent sur votre personne. Il peut s’agir d’une facture quelconque que vous aurez signée à ce moment-là. Si l’affaire va plus loin, il vous sera également nécessaire de prouver qu’il y a eu des témoins de votre présence à un autre endroit. Vous pouvez aussi justifier votre présence dans votre école ou votre bureau grâce à une fiche de présence.

Contacter un avocat

Dans certains cas, il est difficile de prouver sa bonne foi face à un acte de fraude administrative, financière ou autre. Cela peut arriver dans le cas où quelqu’un a souscrit à un crédit avec l’identité d’une autre personne. Le web est un des meilleurs terrains de chasse des arnaqueurs dans ce cas. Pour y remédier, la personne accusée pourrait user de son droit d’appel à un juriste. Ce dernier est qualifié pour vous sortir d’affaire, mais vous devriez l’aider en lui confiant d’autres éventuelles preuves.

Ce qui ne marche pas

Des photos de vous ne suffiront pas puisque ces dernières peuvent être truquées de nos jours. Une simple affirmation verbale ne marchera pas non plus. Il est essentiel d’avoir en main un papier officiel ou proche de l’être, c’est-à-dire vérifiable et tangible, en l’absence de quoi les arguments d’un juriste seront nécessaires.

Les mesures à prendre

Pour que cette situation d’usurpation d’identité ne vous arrive pas, il faut être prudent à tout instant. Ne pas trop étaler sa vie privée à des inconnus. Ne pas laisser trop de traces à caractère personnel. Sur le web, surtout, avant de communiquer ses données personnelles, il faut s’assurer des termes d’utilisation du site et vérifier sa fiabilité auprès des autres utilisateurs. Il faut être plus malin que les arnaqueurs sur le web, en ce moment où les sites de commerce en ligne, de pari en ligne, de travail en ligne, de vente de monnaies virtuelles se multiplient intensément.

Galerie images de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.