13 Signes de dyslexie chez l’adulte

Des études suggèrent qu’en France, un adulte sur dix souffre de dyslexie, une différence d’apprentissage qui peut avoir un impact sur la mémoire de travail, la lecture, l’écriture et l’orthographe. Dans 60 % des cas, la dyslexie peut être légère à modérée, mais les 40 % de personnes restantes peuvent être confrontées à une forme sévère qui interrompt le développement des capacités de lecture et d’écriture lorsqu’un soutien précoce n’est pas mis en place.

La dyslexie est considérée comme un « trouble d’apprentissage » ou un « trouble spécifique de l’apprentissage ». La raison en est que la dyslexie ne vous rend pas moins apte que vos pairs, c’est simplement une façon différente de traiter le langage dans le cerveau.

La dyslexie n’est pas non plus liée à l’intelligence, mais elle peut empêcher un individu de réussir en raison du rôle central de la lecture et de l’écriture dans l’enseignement de toute chose. En outre, le fait d’avoir obtenu de mauvaises notes à l’école ou de perdre un emploi en raison de ses capacités de lecture et d’écriture peut limiter les possibilités de carrière des adultes et peut affecter la confiance et l’estime de soi d’un individu pendant des années.

Heureusement, la plupart des problèmes peuvent être résolus, même à l’âge adulte, grâce à une intervention, des stratégies et des aménagements appropriés. Vous pouvez trouverez notamment des informations sur la dyslexie chez l’adulte sur le site de France Dyslexia.

13 Signes de dyslexie chez l’adulte

Pensée non linéaire

Certaines personnes qualifient le cerveau dyslexique de non linéaire. Cela s’explique par le fait que les personnes dyslexiques ont tendance à rassembler les idées de manière unique, ce qui peut leur donner un avantage dans les activités de résolution de problèmes. Elles ont souvent la capacité de voir le tableau d’ensemble lorsque les autres se perdent dans les détails. Les entrepreneurs dyslexiques tels que le PDG de Virgin, Richard Branson, ont attribué une partie de leur succès à cette pensée non linéaire, estimant qu’elle les aide à prendre de meilleures décisions commerciales.

Une orthographe incohérente

Les adultes atteints de dyslexie peuvent avoir une orthographe incohérente. Cela signifie qu’ils peuvent orthographier correctement un mot un jour, mais pas le lendemain. Ils peuvent aussi se tromper d’orthographe à chaque fois. De mauvaises compétences orthographiques peuvent causer des problèmes lorsqu’elles sapent la confiance en soi et entravent la fluidité de la production du langage écrit.

Heureusement, les technologies de vérification orthographique et de conversion de la parole au texte existent pour faciliter considérablement la vie des adultes dyslexiques. Il est également possible de maîtriser la dactylographie, qui peut améliorer l’orthographe en transformant l’ordre des lettres en une série de frappes apprises par la mémoire musculaire.

Créativité

Les styles de pensée non linéaires et prêts à l’emploi des adultes dyslexiques peuvent les aider à développer un talent créatif difficilement égalable. Ils peuvent exceller dans les arts, la musique, ou même être des auteurs et des conteurs de talent ! La créativité ne doit pas nécessairement être limitée par des difficultés d’alphabétisation.

En savoir plus sur la relation entre la dyslexie et la musique.

La lecture à voix haute est problématique

Le type de dyslexie le plus courant affecte la façon dont les individus décomposent les mots en leurs sons constitutifs. C’est pourquoi l’orthographe est délicate, mais c’est aussi pourquoi le décodage ou la sonorité des mots en lecture peut être difficile. En raison de problèmes de décodage précoces, certains adultes atteints de dyslexie peuvent avoir développé des stratégies d’adaptation qui incluent la lecture à vue, qui repose sur la reconnaissance de mots entiers.

Des problèmes peuvent encore surgir, notamment lorsqu’on lit à haute voix des mots inconnus ou qu’on essaie de décoder des mots absurdes dans des livres pour enfants. Suivre un programme de phonétique, même en tant qu’adulte, peut aider à développer des compétences de décodage pour les personnes qui souhaitent améliorer leur capacité de lecture.

Écriture désordonnée

Toutes les personnes atteintes de dyslexie n’ont pas une mauvaise écriture, mais beaucoup d’entre elles ont du mal à écrire proprement car elles sont distraites par des problèmes d’orthographe. La dyspraxie et la dyslexie ont également tendance à se présenter conjointement. La dyspraxie est une difficulté motrice qui peut rendre l’écriture douloureuse, ce qui entraîne une écriture désordonnée.

Intelligence

Il existe une idée fausse très répandue selon laquelle les personnes qui luttent contre l’analphabétisme sont moins intelligentes que leurs pairs. En réalité, la dyslexie et l’intelligence ne sont pas liées et de nombreux enfants et adultes dyslexiques obtiennent en fait des résultats assez élevés aux mesures non verbales de leurs capacités cognitives – certains sont même dans des programmes pour surdoués ! Les enfants très intelligents qui ont également des difficultés d’apprentissage peuvent être considérés comme doublement doués car en plus d’être intelligents, ils ont eu la persévérance pour surpasser leurs troubles de l’apprentissage

Difficulté avec les polices à empattements

Les empattements sont de petits éléments décoratifs qui peuvent détourner l’attention des formes de base des lettres et donner un aspect visuel chargé. Les adultes atteints de dyslexie peuvent avoir du mal à lire un texte imprimé dans une police de caractères avec beaucoup de fioritures. C’est pourquoi il est généralement recommandé de créer et d’imprimer des documents dans des polices sans empattement, afin d’aider les personnes dyslexiques à décoder et à reconnaître les mots.

Il existe même une police intitulée Open Dyslexic qui peut être la meilleure option pour une personne dyslexique, bien que chaque individu soit différent. Les experts recommandent d’expérimenter jusqu’à ce que vous trouviez la police la plus lisible pour vous. Il peut également être utile d’imprimer ou d’afficher les documents sur un fond blanc cassé.

Préférence pour l’apprentissage visuel

De nombreux adultes atteints de dyslexie sont des apprenants visuels. Cela signifie qu’ils ont plus de chances de réussir lorsque le matériel est présenté avec l’ajout d’éléments visuels, tels que des diapositives ou des tableaux illustratifs. C’est également la raison pour laquelle l’apprentissage multisensoriel peut être si efficace.

La lecture prend plus de temps

En raison des problèmes de décodage, la lecture peut être une tâche longue et laborieuse pour une personne atteinte de dyslexie. Un lecteur dyslexique peut constater qu’il perd facilement sa place ou qu’il relit toujours le même bout de texte afin d’en traiter pleinement le sens.

Un moyen facile de contourner ce problème consiste à écouter des livres audio ou à essayer de faire défiler une règle sur la page pour garder sa place et ajouter un élément kinesthésique à la tâche.

Détermination et persévérance

La dyslexie n’est pas un handicap et de nombreux adultes qui ont lutté pour acquérir des compétences en lecture et en écriture dès leur plus jeune âge réalisent de grandes choses dans l’enseignement supérieur et les affaires. Néanmoins, il se peut qu’ils aient dû initialement travailler plus dur que leurs pairs pour surmonter les problèmes de lecture et d’orthographe posés par leur dyslexie. Ce travail supplémentaire peut renforcer leur détermination et leur force intérieure, des qualités qui aident les personnes dyslexiques à aller loin, quoi qu’elles choisissent de faire.

Difficultés pour les langues étrangères

Il a été démontré que les mêmes problèmes de décodage qui peuvent survenir en français affectent également les personnes qui poursuivent l’étude d’une deuxième langue. Toutefois, une mise en garde s’impose : certaines langues peuvent être plus faciles à apprendre pour les personnes dyslexiques que d’autres. En effet, un système de cartographie des phonèmes et des graphèmes plus proche de l’original et une orthographe moins irrégulière peuvent faciliter l’acquisition de la maîtrise de la langue écrite.

Il est également prouvé que l’apprentissage d’une langue sans alphabet, comme le mandarin, peut être plus facile pour les dyslexiques.

Incohérence entre capacité et confiance en soi

Les personnes souffrant de dyslexie non diagnostiquée peuvent manquer de confiance en elles en raison de leurs échecs scolaires passés. Pour les adultes atteints de dyslexie légère, qui sont généralement capables de gérer leurs problèmes d’alphabétisation grâce à des stratégies d’adaptation qu’ils ont eux-mêmes développées, la confiance en soi peut encore poser problème.

Par exemple, certaines personnes ressentent un sentiment secret de honte et doutent de leurs propres capacités, ce qui peut les freiner et les empêcher d’obtenir des promotions au travail ou à des postes où un test de certification doit être passé. C’est alors qu’il est utile d’avoir un diagnostic de dyslexie, qui peut être utilisé pour obtenir du temps et des aménagements supplémentaires, comme la possibilité d’utiliser un ordinateur pour écrire.

Faible estime de soi

Lorsque la dyslexie n’est pas diagnostiquée, elle peut amener un individu à croire qu’il est en quelque sorte déficient et moins intelligent que ses pairs. Avec le temps, cela peut non seulement saper leur confiance en eux, mais aussi les amener à avoir une mauvaise opinion d’eux-mêmes et de leurs propres capacités.

Les symptômes d’une faible estime de soi comprennent une image de soi négative, le doute de soi et la dépression. C’est pourquoi il est si important de reconnaître les signes de difficultés d’apprentissage chez les adultes, afin d’aider chacun à obtenir le soutien dont il a besoin pour réaliser pleinement son potentiel.